Rechercher dans ce blog

vendredi 23 août 2013

No et moi - Delphine de Vigan

Lou Bertignac a 13 ans, elle est au lycée, c'est une jeune fille surdouée. Un jour, son professeur, le terrible M. Marin lui demande le sujet de son prochain exposé : elle choisit de parler des femmes SDF. C'est ainsi qu'elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu'elle. Elles deviennent amie et Lou décide de la sauver.

J'ai découvert Delphine de Vigan avec Rien ne s'oppose à la nuit que j'ai adoré, j'avais donc très envie de lire autre chose d'elle. Eh bien je n'ai pas été déçue, No et moi est un très beau roman.
Tout d'abord, les personnages ont tous une personnalité intéressante et subtile. No a un vécu difficile, son enfance est terrible mais l'auteure ne la décrit pas d'une manière manichéenne, ce personnage a ses qualités et ses défauts. De même, Lou est une jeune fille surdouée mais on ne tombe jamais dans le cliché, elle est aussi idéaliste (son professeur dira "utopiste") et j'ai eu envie de rêver avec elle d'un monde meilleur. Les relations entre Lou et sa mère sont complexes, cette dernière a perdu un bébé quand Lou était petite fille et ne s'en est pas remise. Même si la situation est différente de celle que l'on rencontre dans Rien ne s'oppose à la nuit, on peut constater que les relations mère-fille sont chères à l'auteure. Ici, elles sont complexe car la mère de Lou est tombée dans une grave dépression et la jeune fille, fatalement, se sent mal aimée par sa mère car celle-ci ne pense qu'à l'enfant décédé.
L'écriture de Delphine de Vigan est fluide et très agréable à lire. Lou est la narratrice, ce qui nous permet de partager ses joies et ses déceptions. Bien que ce soit une adolescente qui raconte, l'écriture est élégante et peu familière, c'est une chose que j'ai beaucoup apprécié car je déteste l'utilisation à outrance du langage familier en littérature (et même de manière générale...)
Il s'agit donc du deuxième livre que je lis de cette auteure et c'est encore un coup de cœur pour moi.

Voici un extrait situé au début du roman, Lou vient de faire la connaissance de No :

"Depuis toute la vie je me suis toujours sentie en dehors, où que je sois, en dehors de l'image, de la conversation, en décalage, comme si j'étais seule à entendre les bruits ou des paroles que les autres ne perçoivent pas, et sourde aux mots qu'ils semblent entendre, comme si j'étais hors du cadre, de l'autre côté d'une vitrine immense et invisible.
Pourtant, hier, j'étais là, avec elle, on aurait pu j'en suis sûre dessiner un cercle autour de nous, un cercle dont je n'étais pas exclue, un cercle qui nous enveloppait, et qui, pour quelques minutes, nous protégeait du monde."

Ce roman a fait l'objet d'une adaptation au cinéma par Zabou Breitman, je ne l'ai pas encore vue mais j'ai tellement aimé le livre que je suis maintenant tentée de voir si le film est à la hauteur... En tout cas, la bande annonce est alléchante...




7 commentaires:

  1. Moi javais tellement été agacée par son dernier titre que je n'ai rien lu d'autre d'elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens que Rien ne s'oppose à la nuit t'avait agacée, celui-ci est un peu différent car il n'a rien d'autobiographique.

      Supprimer
  2. Le film est vraiment très bien, également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai toujours pas vu, mais c'est prévu !

      Supprimer
  3. J'ai adoré et je le donne à lire à mes 3e, chaque année ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beaucoup aimé "Rien ne s'oppose à la nuit" et "Les heures souterraines" alors je pense que je le lirai! D'autant qu'une élève me l'a conseillé;-)

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à laisser votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans l'encadré.
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire".
Sinon vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par "Nom/URL"
3) Enfin, cliquez sur "Publier".
Voilà, c'est fait !
Et un gros MERCI !